Bien le bonjour à vous !

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous présenter un p’tit « pas à pas » de ma, enfin de mes, dernières créations.

Une belle amie m’a demandé de lui réaliser une bague pour elle et une pour le père de son enfant. Des bagues d’amoureux. Et pour exprimer leur complémentarité, elle avait une envie ; des bagues qui se complètent.

Comme j’ai pris beaucoup de plaisir à réfléchir à ces bijoux et à cette demande, je vous partage quelques étapes de la création.
(photos qualité téléphone, c’est dit)

Quelques esquisses, calculs (…) et les premières découpes et marquages/repères.

« Emerissage » des angles (j’ai cassé les angles de découpe à la lime et au papier emeri gros grain pour que la bague soit plus agréable à porter, qu’elle ne « griffe » pas)

Les deux bagues mises en forme.

J’ai pris plus de photo de sa bague à elle (une sombre histoire de batterie vide…)

Soudure de la bate qui accueillera le cabochon (la pierre) et du « fil » de cuivre pour faire le corsage.

Bague en position pour le serti !

Marquage et découpe au bocfil (scie de bijoutier) de sa bague à lui

Et voilà, les bagues (après des « emerissages » et polissages) sont terminées !

  

Pour la p’tite histoire :
J’ai choisi un corsage sur les deux bagues car lui s’envole dans des univers steampunk et elle dans des univers médiévaux-fantastiques, des mondes où le corsage est très présent (dans les costumes) et une jaspe rouge car c’est la couleur qu’elle veut toujours pour ses pions quand nous jouons à des jeux de société (et plus c’est bien moi je préfère les verts !).

Il manque, bien sûr, beaucoup d’images pour vous présenter toutes les étapes car je ne peux vraiment pas me prendre en photo quand je travaille (!), mais j’avais envie de vous inviter à franchir la porte et jeter un coup d’oeil à l’intérieur de mon atelier.

 

Est-ce que cela vous intéresse ? Voulez vous que je vous fasse une petite place pour que vous puissiez voir la fabrication d’un prochain bijou ? (Cela sera peut-être le votre !)

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire